Vers une généralisation pour désengorger les urgences ?

Les maisons médicales de garde sous le scalpel de l'Ordre  Abonné

Par
Anne Bayle-Iniguez -
Publié le 20/02/2020
Dans son enquête sur la permanence des soins ambulatoires, l'Ordre des médecins examine les bénéfices et les travers des maisons médicales de garde aux portes des hôpitaux, que le gouvernement entend déployer.

Crédit photo : GARO/PHANIE

« L'engorgement des urgences impose de développer des alternatives plus adaptées pour les patients qui ne présentent pas une situation de détresse vitale, afin d'éviter le recours par défaut aux urgences pour des problèmes relevant d'une demande de soins programmés. Dans cette perspective, le développement des maisons médicales de garde (MMG) doit être poursuivi, avec comme objectif l’implantation d’une MMG à proximité directe de tous les services d’urgence totalisant plus de 50 000 passages par an. »

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte