Traitement des plaintes pour des faits à caractère sexuel

La Cour des comptes accuse l'Ordre de laxisme disciplinaire  Abonné

Par
Loan Tranthimy -
Publié le 12/12/2019
Les magistrats se montrent très critiques sur le traitement ordinal des plaintes des patients, notamment dans des dossiers de violences sexuelles.
Pour les magistrats, la justice ordinale manque de rigueur et de fermeté

Pour les magistrats, la justice ordinale manque de rigueur et de fermeté
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

L'Ordre est-il défaillant dans le traitement des plaintes des patients ? La réponse est oui pour la Cour des comptes qui accuse l'instance, dans un rapport au vitriol, d'un « manque chronique de rigueur » dans cette mission sensible.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte