Seulement 10 patients par jour, une généraliste déplaque en plein désert médical

Par
Stéphane Long -
Publié le 17/09/2019

Crédit photo : S. Toubon

Le Dr Christine Giglio ne sera pas restée plus de deux mois à Mourioux-Vieilleville, dans la Creuse, où elle s’était installée en juillet dernier. La généraliste a déplaqué cette semaine, faute d’une patientèle suffisante. Un paradoxe dans cette commune d’à peine plus de 500 habitants qui recherchait un médecin depuis près de deux ans et demi, sans succès en dehors du passage furtif d’un praticien roumain.

Le Dr Giglio s’en est expliqué à France Bleu : « On m'avait promis un désert médical, mais je ne vois qu'une dizaine de personnes passer par jour. Ce n'est pas assez pour couvrir toutes mes charges. Il m'en faudrait deux fois plus pour m'en sortir. Là, honnêtement ce n'est pas possible. »

Deux mois, « c'est trop court ! »

L’équation économique était visiblement compliquée alors que le médecin ne travaillait dans la commune que trois jours par semaine. Certains habitants confient cependant leur désarroi à France Bleu, expliquant que « deux mois, ça ne suffit pas pour se faire une clientèle, elle aurait pu au moins passer l’hiver pour se faire un avis », quand l'activité médicale est plus importante.

« C’est trop court, renchérit une habitante contactée par le Quotidien. Les gens attendent de voir avant de quitter leur médecin même s’il est plus éloigné. C’est tellement compliqué d’en trouver un ! »


Source : lequotidiendumedecin.fr