Île-de-France : la diminution « considérable » de la demande de soins hors Covid-19 inquiète médecins libéraux et tutelles

Par
Anne Bayle-Iniguez -
Publié le 06/04/2020

Crédit photo : S. Toubon

Après le Collège de médecine générale et plusieurs syndicats de professionnels de ville la semaine dernière, quatre nouvelles organisations de santé tirent la sonnette d'alarme sur la continuité des soins en Ile-de-France pour les patients non atteints du Covid-19, qui désertent les salles d'attente.

L’URPS médecins libéraux, l’agence régionale de santé, le conseil régional de l’Ordre des médecins franciliens et l’assurance-maladie dressent dans un communiqué commun un constat « inquiétant » : « Dans le contexte de l’épidémie du Covid-19, les patients ne consultent pratiquement plus leurs médecins pour les autres motifs de recours aux soins [...] Les professionnels des urgences comme les professionnels de ville ont alerté ces derniers jours sur la diminution considérable de la demande de rendez-vous, d’appel ou de venue pour d'autres motifs que la suspicion de coronavirus. »

Risque important de retard de diagnostic

Ce retard ou même ce renoncement aux soins advient pour des patients et familles avec enfants, y compris « lorsqu’ils sont atteints de pathologies nécessitant un suivi régulier », regrettent médecins et tutelles, qui jugent qu'il existe en conséquence un « risque important de retard de diagnostic, de complications évitables et de perte de chance pour les patients franciliens ».

Les quatre organisations rappellent que les médecins de ville généralistes et spécialistes sont à même de recevoir dans leurs cabinets « dans des conditions qui tiennent compte de la protection de leurs patients ». « Les patients et les parents des enfants doivent continuer à faire appel à leur médecin généraliste ou spécialiste autant que de besoin, pour bénéficier d’un avis médical en cas de symptômes inquiétants », insistent-elles.

 

 


Source : lequotidiendumedecin.fr