Éditorial

Un acompte

Par
Jean Paillard -
Publié le 17/04/2020

La situation tient du paradoxe. Alors que le pays fait face à une des pires situations sanitaires de son histoire, une grande part du corps médical se trouve confrontée à d’importantes difficultés financières. Annulation de rendez-vous, report d’examens ou d’interventions chirurgicales… Les effets du confinement ont des conséquences délétères pour nombre de praticiens libéraux dont l’activité est au ralenti, en dépit du recours à la téléconsultation et de l'investissement de certains dans les centres Covid.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)