Permanence des soins renforcée pour 35 000 habitants

Un dispositif nécessaire, mais onéreux à Belle-Ile en Mer  Abonné

Publié le 16/07/2012
1342401173364891_IMG_87794_HR.jpg

1342401173364891_IMG_87794_HR.jpg
Crédit photo : dr

DE NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL

IL Y A DIX ANS à peine, 5 médecins généralistes exerçaient à Belle-Ile. De la vieille école, de ceux qui jugeaient normal d’être de garde plus d’une fois par semaine. « J’étais de garde jour et nuit », se souvient le Dr Pierre-Yves Désard, généraliste à la retraite et maire de Bangor, l’une des communes de l’île.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte