Le nouvel agenda d’accessibilité aux personnes handicapées présenté mercredi

Les médecins libéraux ont un an pour programmer l’aménagement de leur cabinet  Abonné

Publié le 24/02/2014
1393208077500302_IMG_123453_HR.jpg

1393208077500302_IMG_123453_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

La loi Handicap de 2005 prévoit que tous les établissements recevant du public devront être accessibles aux personnes handicapées à compter du 1er janvier 2015. Théoriquement, dans moins d’un an, tout médecin libéral qui n’aura pas entamé de démarches pour être conforme à la loi pourra faire l’objet d’une plainte ou de sanctions pénales. Les récalcitrants risquent une mise sous scellés ou 45 000 euros d’amende. 68 000 médecins libéraux sont directement concernés, soit 60 % de la profession.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte