Au congrès des généralistes enseignants

Vents porteurs pour les maîtres de stage

Par
Sophie Martos -
Publié le 02/12/2019
La fonction de maître de stage des universités (MSU) convainc un nombre croissant de généralistes. Formations et initiatives se multiplient, comme l'a montré le congrès du CNGE.

Crédit photo : S. Toubon

Témoignages enthousiastes et travaux présentés au congrès du Collège national des généralistes enseignants (CNGE) en attestent : la maîtrise de stage a le vent en poupe.

Au 1er janvier 2019, pas moins de 10 500 généralistes encadrent des étudiants du second cycle et/ou des internes en DES de médecine générale (contre 9 440 en 2018). Le Pr Vincent Renard, président du CNGE, peut ambitionner d’atteindre les 12 000 maîtres de stages des universités (MSU) dans les deux ans… 

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?