Valérie Pécresse : « Il faut faire de la pluridisciplinarité la base de l’exercice libéral »  Abonné

Par
Martin Dumas Primbault -
Publié le 02/07/2018
pecresse

pecresse
Crédit photo : ERIC PIERMONT

LE QUOTIDIEN DU MÉDECIN : Quel est l’état de l’accès aux soins aujourd’hui en Île-de-France ?

VALÉRIE PÉCRESSE : L’Île-de-France est le premier désert médical du pays. Il y a 61 000 médecins, toutes spécialités confondues, mais une commune sur deux ne dispose pas de généraliste et 44 % d'entre eux ont plus de 60 ans. Les secteurs déficitaires sont situés autant dans le cœur de Paris qu’en grande couronne, même si les zones plus isolées sont souvent les plus touchées. Il y a deux millions d’habitants en zone rurale francilienne.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte