Urgences : libéraux, hélicoptère et télémédecine  Abonné

Publié le 25/04/2013

LA LOZÈRE n’a ni maison médicale de garde ni SOS médecins. La prise en charge de l’urgence repose sur les libéraux, dont 80 % sont impliqués dans la permanence des soins. « Attachés au territoire, peu nombreux, tous se connaissent, explicite Laurent Crozat, chargé de mission à l’association lozérienne de l’urgence médicale et de la permanence des soins (ALUMPS, née en 2006). L’association a mis en place un numéro spécifique à la PDS qui renvoie 12 000 patients par an au Centre 15.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte