Une situation connue depuis des années  Abonné

Publié le 22/02/2011

C’est en 2002 que surgit la première crise de RC médicale, à la faveur du départ précipité de deux assureurs américains. Des milliers de spécialistes à risque se retrouvent subitement sans couverture. La loi About du 30 décembre 2002 transfère partiellement la prise en charge des infections nosocomiales à l’Office national d’indemnisation des accidents médicaux (ONIAM). Dans le même temps, elle crée les fameux trous de garantie contre lesquels s’élèvent les spécialistes, lesquels parlent d’épée de Damoclès en raison d’un risque de ruine personnelle.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte