Un quart des généralistes de Quimper pourraient déplaquer cette année

Publié le 04/09/2015
- Mis à jour le 12/07/2019

Quimper, menacé de désert médical ? Le Dr Thomas Couturier tire la sonnette d’alarme dans une interview publiée mercredi dans « Le Télégramme ». Ce médecin généraliste, installé en secteur I depuis 2013, a confié ses inquiétudes au quotidien : « On peut estimer qu’une dizaine de médecins généralistes quimpérois arrêtera ou déplaquera, cette année, sur un total de 40. Il n’y a aucune installation prévue. »

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?