Éditorial

Un dilemme

Par
Publié le 19/12/2019

« Cette situation (...), nous en héritons et elle est le résultat d'années et d'années de mise sous tension. » Lâché par Emmanuel Macron au plus fort du conflit hospitalier, cet état des lieux en forme d'aveu, d'excuse et presque d'impuissance en dit long sur le désarroi du pouvoir actuel face aux mouvements sociaux qui ont agité le monde de la santé en 2019. Rarement le secteur aura été autant secoué. Et ce n'est pas fini : voilà qu'internes et médecins généralistes entrent dans la danse… La crise est multiforme.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)