Retards de diagnostic, situations « schizophréniques » : médecins et cliniques exigent la levée du plan blanc, Véran ouvre la porte  Abonné

Par
Marie Foult -
Publié le 12/05/2020

Crédit photo : S.Toubon

Instauré dans les établissements de santé mi-mars pour libérer un maximum de lits de réanimation, le « plan blanc élargi » a vécu, s'impatientent praticiens libéraux et cliniques.

Dans un communiqué commun, une dizaine de syndicats* du secteur libéral exigent la levée sécurisée des plans blancs dans les établissements et une « pleine » reprise des soins dans des conditions sécurisées. Ils estiment que « différer les soins ou y renoncer peut avoir des conséquences graves sur l’état de santé de la population ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte