Qui va nous soigner ?

Récit optimiste de la lutte contre la désertification médicale en Bretagne  Abonné

Par
Publié le 22/02/2016
goupil

goupil

« Ils sont nombreux ceux qui, à l'approche de la retraite, pleurent sur les jeunes qui ne veulent pas venir, mais ne font rien pour aider à la relève ».

Le Dr Éric Mener, généraliste breton, cité par Paul Goupil dans son livre « Qui va nous soigner ? La délicate relève des médecins généralistes » (Ed. Dialogues)*, illustre bien la philosophie sous-jacente à l'ouvrage : « Ce sont les professionnels de santé eux-mêmes qui détiennent la clé du changement en cours ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte