MG France et l’UNOF divisés sur la gravité de la situation  Abonné

Publié le 07/11/2012

La situation démographique de la médecine générale n’est pas perçue de la même manière par les syndicats de médecins libéraux. Un brin fataliste, le Dr Claude Leicher, président de MG France, estime que la baisse du nombre de médecins généralistes libéraux en exercice « va s’accentuer faute d’avoir investi à temps » dans la discipline.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte