Concilier éthique, économies et santé du futur

Médecine 2.0, jusqu’où aller ?  Abonné

Publié le 22/06/2015

« La technologie doit apporter de la fiabilité à l’acte mais n’a pas vocation à remplacer le médecin ou le chirurgien », juge Bertin Nahum, PDG et fondateur de Medtech, une société qui développe des robots chirurgicaux. Pour lui, « il est important de fixer des limites » mais c’est à la société de les définir et au législateur de « fixer le cadre dans lequel vont s’inscrire les innovateurs ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte