Liste d'attente, forfaits dégressifs, contrôles qualité : comment la nouvelle agence va réformer le DPC

Par Sophie Martos
- Mis à jour le 13/10/2016
dpc

dpc
Crédit photo : S. TOUBON

Dans un contexte financier tendu où les enveloppes budgétaires allouées aux médecins, sages-femmes, infirmiers et kinésithérapeutes sont engagées depuis mi-août, l'agence nationale du développement continu (ANDPC) a pour objectif de dégager des marges pour inverser la tendance. 

Pour ce faire, Michèle Lenoir-Salfati, directrice générale de l'ANDPC, souhaite réviser l'offre et le forfait établi pour chaque profession pour l'année 2017.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?