L’exercice libéral pas tant boudé que cela  Abonné

Publié le 06/06/2013

Dire que l’exercice libéral a perdu tout attrait est devenu un lieu commun. Les chiffres semblent en apparence sans appel. En 2012, les nouveaux inscrits au tableau ordinal n’ont été que 9,4 % à choisir l’exercice libéral exclusif. À quoi il convient tout de même d’ajouter 21,6 % qui ont opté pour le remplacement, et 2,6 % pour l’exercice mixte.

Mais l’analyse sur six ans du choix des nouveaux inscrits donne à ce sombre tableau un tout autre éclairage.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte