Prescrire moins cher

Les médecins belges voient rouge  Abonné

Publié le 03/05/2012
1336007507345805_IMG_83082_HR.jpg

1336007507345805_IMG_83082_HR.jpg
Crédit photo : S TOUBON

Depuis le 1er mai, les pharmaciens belges sont obligés de délivrer des antibiotiques ou antimycosiques dans le groupe des « médicaments les moins chers ». Le médecin prescripteur décide du principe actif, de la forme d’administration, du dosage, et de la posologie mais plus de la marque. Seules exceptions tolérées, le médecin peut inscrire la mention « non substituable » pour objection thérapeutique ou dans le cas d’une allergie à un excipient.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte