Déserts médicaux, le traitement de choc des édiles

Les maires des petites villes réclament à nouveau la fin de la liberté d'installation  Abonné

Par
Publié le 06/10/2016
desert

desert
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

En matière de répartition des praticiens libéraux sur le territoire, les maires des petites villes ont de la suite dans les idées : pour combattre les déserts médicaux, mieux vaut un bon remède de cheval que la méthode douce.  

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte