Dans l’Est, du nouveau

Les élus dans les affres de la réforme territoriale

- Publié le 28/09/2015
- Mis à jour le 12/07/2019

La nouvelle URPS ignore encore où elle siégera alors que les trois agences régionales de santé (ARS) se fondront, à Nancy, dans une ARS unique.

« En clair, s’inquiète le Dr Francis Rubel, pédiatre et candidat CSMF, nous serons beaucoup moins nombreux, dans une région désormais très disparate, face à une ARS tentaculaire et renforcée ! ». De fait, les médecins passeront de 110 élus actuellement (40 en Alsace, 40 en Lorraine et 30 en Champagne-Ardenne) à 60 dans le cadre de la super région grand Est. Pas si simple...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?