Les démêlées d’un médecin avec l’administration fiscale

- Mis à jour le 17/02/2009

Au début de l’année 2005, le Dr Jean-Jacques Weber quitte Montluçon dans l’Allier, où il exerçait comme médecin hospitalier, pour aller s’installer en libéral dans une zone de revitalisation rurale de Lozère, à Aumont-Aubrac. Depuis la loi de 2004 sur les territoires ruraux, les médecins libéraux qui s’installent en zone de revitalisation rurale peuvent bénéficier d’une large exonération d’impôts durant les cinq premières années de leur installation, si bien que le Dr Weber fait dès son arrivée une demande de défiscalisation auprès des services fiscaux départementaux.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?