Bonus, défiscalisation, sécurité, transports, points fixes, recours aux étudiants...

Les bonnes recettes ordinales pour dynamiser la permanence des soins  Abonné

Par
Publié le 17/02/2020
Avec 38 % de médecins engagés en 2019, la permanence des soins ambulatoires (PDSA) reste fragile, illustre l'Ordre des médecins dans son enquête annuelle. Les élus des conseils départementaux ordinaux ont des idées pour faire beaucoup mieux.

Les années passent et la permanence des soins ambulatoires (PDSA, assurée à 90 % par des médecins libéraux installés) reste fragile, disparate et problématique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte