Poussée radicale, repli de la CSMF, profession morcelée

Le vote contestataire dessine un nouvel échiquier  Abonné

Publié le 17/12/2015

Crédit photo : S. Toubon

Coup de tonnerre chez les praticiens libéraux ! Les élections aux URPS 2015 ont composé une nouvelle cartographie syndicale sans pour autant renverser toute la table.

Dans un contexte d’exaspération professionnelle aux motifs multiples (rejet massif de la loi de santé et du tiers payant généralisé, climat de contestation tarifaire chez les généralistes, inquiétudes au sujet de la montée en puissance des complémentaires santé, pression sur le secteur II…), la campagne fut écrasée par les enjeux nationaux.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte