Vaccination chez l’adolescent

Le rôle du médecin traitant est majeur  Abonné

Par
Publié le 27/02/2017
ado

ado
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

Les dernières données épidémiologiques montrent que le taux d’incidence des infections invasives à méningocoques ne baisse pas chez les adolescents malgré l’introduction de la vaccination méningococcique C.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte