« Le libéral, c'est le bonheur »

Publié le 12/09/2015
- Mis à jour le 12/07/2019
Coup de gueule, avis d’expert, coup de cœur ou témoignage... La rédaction du « Quotidien » distingue chaque semaine un ou plusieurs commentaires, parmi les centaines postés au fil des jours par les lecteurs internautes.

La médecine libérale, ça a du bon... N'est-ce pas docteur ?

En tant que psychiatre, je suis en queue de peloton [en ce qui concerne les revenus], mais je m'en fous. J'ai assez pour vivre. Les billets de banque ne sont pas comestibles et on ne les emportera pas dans la tombe. Ce qui compte par-dessus tout pour moi, c'est la qualité de vie au travail, la qualité de vie tout court. C'est peut-être cucul-la-praline, mais j'assume. J'ai passé dix ans à l'hôpital et il faudrait me plaquer une mitraillette dans le dos pour que j'y retourne, malgré les primes de ceci et cela, les neufs semaines de congés et RTT annuels, les 15 jours de congés formation...

Le libéral, c'est le bonheur : je m'organise comme je veux, je travaille à mon rythme, sans pression ; je prends tout le temps nécessaire à l'écoute des patients. Pas de chef sur le dos, pas de rivalité et petites mesquineries entre collègues pour avoir les faveurs du chef, pas d'infirmier syndiqué SUD-Santé ou CGT... Et l'incommensurable satisfaction d'exercer le plus beau métier du monde ! Eh oui, Madame TOURAINE, Monsieur SAOUT, vous avez bien raison de crever de jalousie ! Vous pouvez toujours crâner, cracher votre venin, pondre vos lois pourries, je préfère mille fois être à ma place qu'à la vôtre et ça, vous ne me l'enlèverez jamais !


Posté le 9 septembre 2015 par le Dr B. T.. Voir tous les commentaires sur le sujet : « Êtes-vous satisfait de votre niveau de revenus ? »


Source : lequotidiendumedecin.fr