L’exemple du réseau Sentinelles de l’INSERM

Le généraliste, un épidémiologiste

Publié le 11/12/2008
- Mis à jour le 11/12/2008

LA PÉNURIE de médecins généralistes en France (voir encadré) risque d’avoir des conséquences sur les capacités de la prise en charge des patients, Aussi, l’évaluation de cette prise en charge devra s’appuyer sur des outils fiables permettant d’apporter un soutien objectif aux prises de décision. Les réseaux de surveillance et de recherche s’inscrivent parfaitement dans cette démarche.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?