Le généraliste qui exhortait à « engrosser » les électrices du FN suspendu six mois

Par Henri de Saint Roman
Publié le 07/09/2016
- Mis à jour le 07/09/2016

Six mois ferme de suspension d'activité, et six autres avec sursis : c'est la peine ordinale à laquelle a été condamné en première instance le Dr Thierry Lecoquierre. Ce généraliste havrais avait défrayé la chronique après avoir publié le 8 décembre 2015 sur le site « Le plus de l'Obs » une virulente tribune. Le praticien n'y faisait pas dans la dentelle, s'en prenant au parti de Marine Le Pen et invitant ses lecteurs à « engrosser sans hésiter » « les petites frontistes décérébrées ».

Un appel suspensif

Devant le tollé provoqué, le Dr Lecoquierre s'était excusé, assurant que son texte était ironique, et qu'il invitait au métissage des cultures et non au viol. Ces explications n'ont manifestement pas convaincu la chambre disciplinaire du conseil de l'Ordre de Haute-Normandie au cours de l'audience qui s'est tenue le 22 juin dernier. Le jugement n'a été rendu public que le 6 juillet.

« Je suis très choqué par cette décision. Je suis dans l’incompréhension, je ne m’y attendais pas », a réagi auprès de « Paris-Normandie » le Dr Lecoquierre qui a fait appel de la sentence. Cet appel étant suspensif, le praticien peut continuer à exercer jusqu'à la tenue de son procès en appel, à une date qui n'est pas encore fixée.


Source : lequotidiendumedecin.fr