Le défi ambulatoire  Abonné

Par
Publié le 29/01/2018

La médecine de ville est-elle l’avenir de l’hôpital ? En fixant à 70 % la part de chirurgie ambulatoire à l’horizon 2022, la ministre de la Santé a en tout cas placé la barre très haut. Le pari suppose, non seulement une vraie révolution tarifaire et technologique pour les équipes hospitalières, mais aussi un bouleversement conceptuel dans leurs rapports avec les professionnels libéraux.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte