La Lozère brise le tabou de la liberté d’installation

Le conseil général veut des mesures contraignantes

Publié le 11/12/2008

LE TABOU est tombé, et de quelle manière ! À l’initiative d’un de ses conseillers généraux, le conseil général de Lozère vient de rendre publique une motion, votée à l’unanimité, qui prévoit ni plus ni moins que d’en finir avec la liberté totale d’installation. Tout au moins pour les futurs jeunes diplômés que le département propose de contraindre à exercer pendant deux ou trois ans, à l’issue de leur cursus universitaire, dans des zones déficitaires en offre de soins.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?