PRESIDENTIELLE 2012 - La médecine de ville dans la bataille présidentielle

Le CNPS maintient la pression sur les finalistes  Abonné

Publié le 02/05/2012
1335954110345586_IMG_83027_HR.jpg

1335954110345586_IMG_83027_HR.jpg
Crédit photo : S TOUBON

PAS DE RÉPIT pour François Hollande et Nicolas Sarkozy. Le Centre national des professions de santé (CNPS, intersyndicale des libéraux de santé) a demandé aux finalistes de « prendre position clairement » sur les attentes prioritaires du secteur des soins de ville. Auproclamé « premier parti de la santé », le CNPS occupe le terrain depuis plusieurs mois, à coup de campagne radio, de convention thématique, de sondages ciblés et de plateforme de propositions santé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte