Préservation de l’efficacité des antibiotiques

La France doit faire plus  Abonné

Publié le 08/04/2011

DE GROS EFFORTS ont été faits, car la France partait de loin : il y a dix ans, avec 100 millions de prescriptions par an, elle était en tête des pays européens pour la prescription d’antibiotiques en ville et au troisième rang pour la prescription hospitalière, sans, relève le HCSP, « que la santé des Français ne puisse justifier cette situation ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte