Lancement du dossier médical personnel

Finis les effets d’annonce, place à l’humilité  Abonné

Publié le 13/12/2010
1292206140212662_IMG_50531_HR.jpg

1292206140212662_IMG_50531_HR.jpg

1292206139212555_IMG_50515_HR.jpg

1292206139212555_IMG_50515_HR.jpg
Crédit photo : S Toubon

1292206142212666_IMG_50533_HR.jpg

1292206142212666_IMG_50533_HR.jpg

1292206140212606_IMG_50516_HR.jpg

1292206140212606_IMG_50516_HR.jpg
Crédit photo : AFP

1292206143212667_IMG_50534_HR.jpg

1292206143212667_IMG_50534_HR.jpg

1292206141212665_IMG_50532_HR.jpg

1292206141212665_IMG_50532_HR.jpg

SIX ANS APRÈS LA LOI du 13 août 2004, qui a institué le DMP, l’annonce de l’ouverture imminente des premiers dossiers laisse un peu sceptiques les professionnels de santé concernés. Il faut dire que le chemin a été semé d’embûches, et qu’à l’enthousiasme des premiers jours ont rapidement succédé le doute et et la désillusion. Juste après l’adoption de la loi, les syndicats libéraux ne tarissaient pourtant pas d’éloges.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte