En ville, la possibilité de départ à 60 ans menacée

Publié le 23/06/2010
1278950811167630_IMG_39856_HR.jpg

1278950811167630_IMG_39856_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

UN SYSTÈME de retraite par points, pas d’annuités, un âge légal de départ déjà fixé à 65 ans… Vue sous cet angle, la retraite des médecins libéraux n’offre pas beaucoup de points d’attaque à la réforme pilotée par Éric Woerth. Les choses ne devraient donc pas changer en ville à la rentrée. À un détail près, que relève le Dr Gérard Maudrux, président de la Caisse autonome de retraite des médecins de France (CARMF) : « Aujourd’hui, les médecins qui le souhaitent peuvent prendre leur retraite à 60 ans avec une décote.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?