En collectivité au sein d’un conseil général  Abonné

Publié le 12/11/2013
1384222469470682_IMG_115335_HR.jpg

1384222469470682_IMG_115335_HR.jpg
Crédit photo : AFP

L’EXERCICE dans la fonction publique présente de multiples intérêts. Souvent prisée par d’anciens remplaçants en médecine générale, ce choix relève d’une activité particulière. Dans une grande collectivité, les équipes de médecines professionnelles et préventives peuvent gérer prêt de 8 000 agents. « L’exercice en service autonome nous fait échapper à l’image du médecin avec sa petite valise qui part en visite à droite à gauche. Des visites éclair qui ne permettent pas de voir ce qui se passera après », explique ce médecin de Seine-Saint-Denis.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte