Une riposte à la pression sur les génériques

En Alsace, UG invite à prescrire le plus possible en « non substituable »

Publié le 14/11/2012
- Mis à jour le 14/11/2012
1352859574388556_IMG_93613_HR.jpg

1352859574388556_IMG_93613_HR.jpg
Crédit photo : S TOUBON

« Les caisses d’Alsace refusent le moindre allégement de la procédure du tiers payant contre générique (TPCG) qui génère des tensions inadmissibles entre pharmaciens, patients et médecins », fulmine le syndicat Union Généraliste (UG), la branche généraliste de la FMF.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?