Deux médecins gérants témoignent des difficultés à pérenniser leur structure  Abonné

Publié le 22/05/2014

Ils portent le même regard désabusé sur l’avenir de leur cabinet de groupe, sans perdre définitivement l’espoir d’un sauvetage in extremis. Les Drs Patrick Deville-Cavellin et Jean-Yves Crouzy ont également la même analyse sur les raisons du déclin économique des structures libérales dans lesquelles ils exercent.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte