Dans l'Eure, 800 à 2 000 personnes dans la rue contre la fermeture d'une maternité

Par Anne Bayle-Iniguez
Publié le 23/04/2018
- Mis à jour le 15/07/2019

Entre 800 et 2 000 personnes, selon la police ou les syndicats, se sont rassemblées samedi à Bernay (Eure) pour contester la fermeture pour l'automne de la maternité, dénonçant « la destruction du service public »« 2 000 personnes pour une commune de 17 000 habitants, c'est une belle mobilisation. Tout le monde est concerné, commerçants, parents… », a réagi Delphine Boulan, déléguée fédérale FO Santé Normandie.

 

Le maire de la commune Jean-Hugues Bonamy (UDI-LR), ainsi que des élus des communes avoisinantes ont fait partie du cortège, à l'appel de FO. Certains portaient des t-shirts où il était inscrit : « mon père est né ici », « ma petite sœur est née ici ».

Une pétition contre cette fermeture a réuni près de 2 200 signatures. 

Transformation en centre de proximité

L'ARS a justifié sa décision par « la baisse de la natalité, des tensions sur la démographie médicale et un déficit financier de l’établissement ». La tutelle entend arrêter l’activité d’accouchement à l’automne 2018 et transformer la maternité en centre périnatal de proximité. Dépourvu de plateau technique, ce centre aura pour rôle de suivre les grossesses, d’assurer une prévention pendant la période prénatale et postnatale. 

En novembre 2017, l'hôpital de Bernay a été privé de certification par la Haute Autorité de santé (HAS), en partie à cause de « la sécurité du secteur de naissance, [qui] n'est pas toujours garantie ». 

En 2017, la maternité a enregistré 403 naissances, a indiqué à « l'Éveil Normand » le Dr Ibrahim Makké, gynécologue-obstétricien et président de la commission médicale d'établissement.

Une rencontre est prévue le 4 juin à la maternité entre la directrice de l'agence régionale de santé (ARS) Normandie, les élus, les syndicats et le personnel hospitalier.


Source : lequotidiendumedecin.fr