Dans le Val-d'Oise, les médecins de PMI confient leur mal-être au secrétaire d'État Adrien Taquet

Par
Marie Foult -
Publié le 14/06/2019
pmi

pmi
Crédit photo : S. Toubon

« Nous avons des difficultés à répondre aux besoins de la population ». Ce froid constat du Dr Florence Fortier, chef du service de protection maternelle et infantile (PMI) du Val-d'Oise depuis 25 ans, dressée face à Adrien Taquet, résume les difficultés du département francilien en matière de démographie médicale.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)