Des synergies sur les territoires pour réduire les inégalités

Contrats locaux de santé et CPTS, main dans la main ?  Abonné

Par
Loan Tranthimy -
Publié le 13/02/2020
Signés entre des municipalité et les ARS, les contrats locaux de santé (CLS) doivent s'articuler avec les nouvelles communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS). Deux villes de la banlieue parisienne, Pantin et Champigny-sur-Marne, ont fait ce pari des synergies pour combattre les inégalités. Témoignages.
 Emmanuel Macron attend un millier de CPTS d'ici à 2022

Emmanuel Macron attend un millier de CPTS d'ici à 2022
Crédit photo : PHANIE

« Notre urgence, c’est l’offre de soins, avec de nombreux habitants du territoire sans accès à un médecin traitant. Les contrats locaux de santé ont vocation à corriger au maximum ces carences », a cadré le Dr Luc Ginot, directeur de santé publique de l'ARS Île-de-France, lors d'une journée régionale consacrée aux contrats locaux de santé franciliens (CLS).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte