Des milliers de patients dordognais sans médecin traitant

À Bergerac, désaccord sur le remède à la pénurie médicale  Abonné

Par
Publié le 21/11/2016
bergerac

bergerac
Crédit photo : DR

À Bergerac, la situation de la démographie médicale s'est récemment sensiblement tendue. Trois généralistes de la sous-préfecture de Dordogne (28 000 habitants) sont en effet partis à la retraite et un quatrième, qui disposait d'une large patientèle, est décédé brutalement. Vingt généralistes sont toujours en activité à Bergerac. Le président de l'Ordre départemental des médecins, le Dr Max Desfrançois, estime qu'il n'y a pas lieu d'être trop alarmiste. Selon lui, la pénurie est bien plus grave dans certaines zones rurales du département.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte