Le Sénat « corrige » aujourd’hui la loi Bachelot

Alain Milon (UMP) : « Il fallait un nettoyage d’HPST »  Abonné

Publié le 17/02/2011
LE QUOTIDIEN – Vous êtes le rapporteur de la proposition de loi Fourcade. Quel sont les enjeux de ce texte ? Dans quel état d’esprit abordez-vous ce débat ?

ALAIN MILON – C’est un texte important. Les articles 1 et 2 revoient les principes de la loi HPST [Hôpital, patients, santé et territoires] dans la coopération des professionnels médicaux et paramédicaux. Le texte prévoit la création des sociétés interprofessionnelles de soins ambulatoires. On consolide le statut fiscal et financier de l’exercice regroupé pluridisciplinaire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte