De l'UFML au CNGE, des soutiens si divers  Abonné

Publié le 04/03/2019
Renard marty

Renard marty
Crédit photo : DR

Les anti-#FakeMed ont pu se sentir quelque peu délaissés par les représentants de la profession. Nombre de syndicats comptant une proportion non-négligeable d’homéopathes dans leurs rangs, ont été soit mutiques, soit franchement hostiles à l'initiative. Le mouvement compte quand même un délégué régional de la FMF, la chef de file de ReAGJIR Ile-de-France, ainsi qu'une ancienne présidente de cette organisation de jeunes généralistes aujourd'hui encartée MG France et un ancien porte-parole de l'Isnar-IMG.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte