Le service médical fait sa mue

Dans le Grand Est, contrôles plus ciblés et accompagnement des médecins  Abonné

Par
Denis Durand de Bousingen -
Publié le 13/02/2020
Surveillance plus fine des arrêts de travail mais aussi missions d'accompagnement : fort de 100 médecins-conseils, le service médical de l’assurance-maladie Grand Est, fusionné à la faveur de la réforme territoriale, entend gagner en efficacité.

Crédit photo : S. Toubon

En s'étendant « de l’Ile-de-France à l’Allemagne », après avoir fusionné les ex-régions Alsace, Champagne-Ardenne et Lorraine, le Grand Est se caractérise par son hétérogénéité, y compris en matière d'offre de soins et de densité médicale (plus on progresse vers l'est, plus les praticiens libéraux sont nombreux).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte