Nouveau décès brutal d'un interne, l'ISNI veut « déclarer la guerre » à l'omerta

Par
Sophie Martos -
Publié le 05/03/2020

Crédit photo : S. Toubon

L'Intersyndicale nationale des internes (ISNI) a annoncé ce jeudi la mort d'un interne en premier semestre de biologie médicale à Nancy, portant à quatre le nombre d'internes en médecine « décédés brutalement depuis le début de l’année 2020 ». Ce nouveau drame se déroule quelques jours seulement après le suicide de Florian Rodaro, interne en anesthésie-réanimation à Reims.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)