4 000 euros l'année de DES : l'ISNI s'élève contre la flambée des frais d'inscription des étudiants internationaux

Par Sophie Martos
Publié le 17/12/2018
- Mis à jour le 29/12/2018
internat etrangers

internat etrangers
Crédit photo : S. Toubon

Après l'Association nationale des étudiants en médecine de France (ANEMF), l'Intersyndicale nationale des internes (ISNI) dénonce la forte augmentation des frais d'inscription dans les universités pour les étudiants internationaux (hors UE). Édouard Philippe a justifié cette décision par le fait que la France est l’un des pays au monde où les droits d’inscription des étudiants internationaux sont les plus faibles.

Comme les carabins, l'ISNI demande au gouvernement de revenir sur sa décision qui laisse les jeunes dans « l'incompréhension » et « l'inquiétude ». « Il est à craindre, pour une inscription en DES de médecine [diplôme d'études spécialisées, NDLR], des frais de près de 4 000 euros, équivalent à trois mois de salaire d'un étudiant de première année d'internat », note l'organisation des internes.

Les jeunes médecins redoutent des conséquences sur la mobilité des internes. « Une telle mesure constitue un frein considérable à la mobilité des étudiants, réduisant d’autant la capacité de notre pays à s’impliquer dans les échanges et les enjeux internationaux particulièrement cruciaux et gages d’ouverture et de rayonnement de la France à l’international », peut-on lire.