Un nouveau numerus clausus à l’entrée de l’internat ?  Abonné

Publié le 26/05/2014

Devant l’afflux de postulants diplômés de l’Union européenne (UE), un groupe de travail interministériel étudie des pistes qui limiteraient le nombre total de candidats autorisés à accéder au troisième cycle.

La brusque augmentation des inscriptions aux ECN de candidats diplômés de médecine d’un État membre de l’UE, mais aussi le nombre de Français en formation en Roumanie, en Belgique ou en Croatie, font craindre aux pouvoirs publics une hausse incontrôlée des postulants aux ECN.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte