Échographie thoracique

Un intérêt croissant  Abonné

Publié le 17/03/2016
Une technique simple, non irradiante et peu chère

Une technique simple, non irradiante et peu chère
Crédit photo : PHANIE

Pneumologue à Saint-Omer, le Dr Philippe Richard le reconnaît volontiers : il a fallu de la persévérance pour faire reconnaître en France tout l’intérêt de l’échographie thoracique au sein de la communauté pneumologique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte