Quel héritage ?  Abonné

Par
Publié le 03/05/2018

Il y a 50 ans, ils ne furent pas les premiers à lancer la contestation. Mais les carabins ne restèrent pas longtemps à l'écart du mouvement. À l’époque, Bernard Kouchner faisait partie du comité de grève de la fac de médecine de Paris. Avec le recul, il décrit mai 1968 comme une sympathique révolte d’opérette. Et de fait, que reste-t-il de cette agitation pour le monde de la santé ? En apparence, pas grand-chose : plus que « 68 », c’est bien « 58 » – avec la création des CHU — qui demeure le millésime fondateur pour notre système de soins.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte